Rhinoplastie secondaire : le meilleur choix pour combler une chirurgie du nez ratée

La décision de faire une rhinoplastie émane d’un désir d’améliorer l’aspect du visage ou de corriger la forme d’un nez disgracieux. Toutefois, lorsqu’on ne choisit pas un bon chirurgien esthétique capable de déterminer le traitement adéquat et de remodeler un joli nez tout à fait harmonieux avec les autres éléments du visage, on risque d’obtenir un résultat bien loin de nos attentes. Dans ce cas, il est indispensable de faire appel à une rhinoplastie secondaire afin de réparer les dégâts d’une première chirurgie du nez ratée.

Les imperfections possibles lors d’une rhinoplastie ratée

rhinoplastie secondaire tunisie

Plusieurs défauts peuvent marquer le nez après une rhinoplastie ratée. Les chirurgiens esthétiques répartissent l’ensemble de ces défauts selon la région présentant la déformation. On distingue des déformations au niveau de la pointe nasale, des déformations au niveau du dorsum et des déformations touchant les narines.

  • La pointe du nez : elle peut être grosse plus que la normale, déviée, trop pincée, excessivement plongeante ou bien trop remontée.
  • La dorsum nasal : le dorsum est dévié, trop creusé ou déformé adaptant la forme d’un V inversé. La bosse du nez peut aussi présenter un volume trop insuffisant.
  • La narines : elles sont rétractées ou très évasées.

Consultation avant une rhinoplastie secondaire

La consultation pour corriger la forme du nez après l’échec d’une première rhinoplastie est un rendez-vous décisif. Le patient doit fournir à son chirurgien esthétique les moindres détails concernant la forme initiale de son nez, les motivations qui l’on emmené à faire une chirurgie de nez et le défaut qu’il ne trouve pas conforme à ses attentes.

De sa part, le chirurgien examinera le nez pour connaitre les caractéristiques de l’imperfection et le geste chirurgical responsable de la déformation. Des photos présentant le nez d’origine seront demandées afin de bien analyser les causes d’une première intervention ratée. Le patient devra faire confiance en son plasticien et essayer de comprendre ce qui sera amélioré et ce qui ne le sera pas. Il doit être bien préparé psychologiquement avant de passer sous le bistouri une deuxième fois.

Une rhinoplastie secondaire à la clinique Centre International Carthage Médical nécessite une nuit d’hospitalisation. Elle peut se faire en ambulatoire si le chirurgien esthétique juge que seulement quelques petites retouches sont nécessaires à la correction de la forme du nez.

Techniques adaptées lors d’une rhinoplastie secondaire

Le traitement dépend du type de la déformation. Les gestes les plus fréquents lors d’une rhinoplastie secondaire sont : une résection du surplus osseux, une greffe du cartilage, un redressement de la cloison nasale ou une suture du cartilage. Le résultat est généralement probant. Il atteint son stade final au bout de 12 mois.