La gastroplastie ou la mise en place d’un anneau gastrique

Le nombre de personnes obèses s’accroit partout dans le monde. Ces personnes affrontent souvent, des risques néfastes sur leur santé vue que l’obésité est responsable de plusieurs maladies chroniques ainsi que de nombreux troubles psychologiques importants.

Equilibrer son poids permet de prévenir les dangers et de protéger la vie du patient. Mais, avant de prendre la décision de faire une chirurgie bariatrique, le patient est appelé à essayer de réduire sa surcharge pondérale en faisant d’abord, appel aux méthodes conventionnelles : suivre un régime strict et faire du sport. S’il n’arrive pas à diminuer son poids malgré plusieurs tentatives, son médecin traitant lui préconise de consulter un chirurgien bariatrique.

Trois techniques sont généralement proposées pour traiter l’obésité : la Sleeve et le bypass, irréversibles et qui consistent à éliminer une partie de l’estomac et la mise en place d’un anneau gastrique, réversible et qui consiste à entourer le haut de l’estomac à l’aide d’un instrument en silicone adaptant la forme d’un bracelet.

L’objectif est de créer un passage étroit à travers lequel passe une petite quantité d’aliments. Cela, entraine une sensation de satiété à chaque fois que le patient mange quelque chose. La plupart des patientes optent pour cette chirurgie étant donné qu’elle est peu invasive et qu’elle ne requiert pas l’ablation d’une partie de l’estomac.

Votre Consultation avant la chirurgie

Chaque chirurgie de l’obésité nécessite l’intervention d’une équipe pluridisciplinaire. Le chirurgien conseille d’abord la patiente de consulter le nutritionniste afin de modifier ses habitudes alimentaires. L’entretien avec un psychologue est aussi envisageable. La gastroplastie par anneau induit une contrainte alimentaire inévitable. Le patient doit être bien informé sur ce détail avant de prendre sa décision finale.

Examens médicaux

  • Un bilan sanguin
  • Un bilan cardiologique
  • Un bilan respiratoire
  • Un dossier qui présente tous les antécédents médicaux
  • Une fibroscopie gastrique pour explorer l’estomac

Gastroplastie par anneau gastrique : mode opératoire

La mise en place d’un anneau gastrique est bénéfique pour les sujets qui n’ont pas réussi à maigrir après avoir essayé d’autres options. Elle concerne les personnes touchées par une obésité morbide, c’est-dire celles qui présentent un indice de masse corporelle >=35 et qui ont des antécédents médicaux liés à l’obésité : diabète, trouble respiratoires, maladies cardiovasculaires etc.

L’anneau gastrique est un outil médical conçu en silicone que le chirurgien utilise lors d’une chirurgie de cerclage gastrique. Il encercle le haut de l’estomac et crée une petite poche. Pour le mettre en place, il n’est pas nécessaire de pratiquer de grandes incisions. Le geste se fait à l’aide d’une cœlioscopie. L’abdomen est gonflé au moyen d’un gaz CO2.

Les muscles et le diaphragme se relâchent. Un tube optique est ensuite introduit à travers d’un orifice de 1 cm. Ce tube est connecté à une caméra miniature permettant de transmettre des images sur un écran. Les autres instruments sont introduits par des micro-incisions de 5 ou de 15 mm. L’anneau est ajustable. Le chirurgien le serre dès que s’achève le processus de cicatrisation.

Etant donné que cette intervention est réversible, il est possible de desserrer l’anneau une période après la chirurgie, durant la période de grossesse par exemple.

Suites opératoires

Les douleurs post-opératoires sont modérées. Après une semaines elles s’atténuent et le chirurgien retire les fils. L’œdème post-opératoire disparaît progressivement. On recommande au patient de ne manger que des aliments mixés durant les 15 premiers jours, de bien mastiquer les bouchées et de les réintroduire lentement afin de ne pas déplacer l’anneau. Ce dernier ne peut être fixé convenablement à la fin du processus de la cicatrisation. Le patient doit prévoir un congé de deux semaines Il faut revoir le nutritionniste 15 jours après la mise en place de l’anneau.

Quel résultat pour ce type d’intervention bariatrique ?

D’habitude, l’effet de la chirurgie se manifeste rapidement. Le patient perd une importante quantité du poids les premiers temps. Plus il maigrit plus diminue le sentiment de satiété. Une fois atteint l’objectif pondéral, le chirurgien procède à l’ablation de l’anneau. Il est important de savoir que la reprise du poids est rapide après le prélèvement de l’instrument. Continuer à respecter les règles hygiéno-diététiques est donc très important voir indispensable. Le suivi post-opératoire permet de décider s’il est nécessaire d’éliminer le surplus de la peau à l’aide d’une chirurgie esthétique réparatrice : le lifting abdominal.

Quelles sont les contraintes liées à une gastroplastie ?

Le grignotage est strictement interdit. Il ne faut pas manger plus de 3 fois par jour. Le patient doit complètement changer ses habitudes alimentaires. Il doit mastiquer chaque bouchée tout en étant calme. Certains spécialistes conseillent de garder l’anneau à vie car son retrait engendre une reprise de poids souvent très rapide. La perte d’une importante quantité de poids entraine des carences en vitamines et en nutriments. Une surveillance régulière doit être assurée par une nutritionniste.

Quels sont les conseils postopératoires ?

Une période de convalescence est nécessaire après une intervention de gastroplastie verticale. Généralement, le patient doit être hospitalisé pour une période de 4 à 5 jours avant de rentrer chez lui. Les jours qui suivent l’opération, la personne opérée doit consommer seulement des liquides (jus, eau, café). Il faut faire très attention en ce qui concerne la mobilisation, qui doit être très légère les premiers jours. D’une façon générale, la sleeve gastrectomie est peu douloureuse. Le médecin prescrira des antalgiques en cas de douleurs ou de gênes. Il est recommandé de reprendre les activités physiques d’une manière légère après la sortie de l’hôpital. Le suivi postopératoire est très important, c’est pour cette raison que chaque mois, le patient doit faire des consultations. Cela permettra d’évaluer l’état de santé général du patient, s’il existe des carences en vitamines, si la perte du poids est raisonnable, etc.

L’anneau gastrique virtuel peut-il être une alternative à la gastroplastie conventionnelle ?

Pas forcément. Pour répondre à cette question, essayons d’abord d’expliquer en quoi consiste la pose d’un anneau virtuel. Il s’agit d’une intervention non invasive et qui n’est pas pratiquée par un chirurgien bariatrique mais par un hypnothérapeute. La pose de l’instrument est imaginaire. Elle se fait au moyen d’une hypnose. Le patient est mi- endormi. L’hypnothérapeute lui demande de fermer les yeux, de l’écouter attentivement et d’imaginer les faits qu’il lui raconte. Il lui fait croire qu’il est dans une clinique, et qu’un chirurgien est en train de lui poser un anneau gastrique. L’inconscient se plonge dans les faits et le patient réagit : l’hypnose lui fait vivre l’intervention. Il ressent qu’il a quelque chose dans l’estomac et cette sensation lui donne la nausée.

Le traitement nécessite plusieurs séances. La technique a prouvé son efficacité chez certains patients mais elle ne convient pas à toutes les personnes touchées par l’obésité morbide. À présent aucune étude scientifique sérieuse ne permet de confirmer que la pose d’un anneau virtuel peut être une alternative à la gastroplastie classique.

Qu’elle est la différence entre la gastroplastie et la sleeve ?

La gastroplastie est réversible. Elle consiste à serrer l’estomac à l’aide d’un anneau en silicone. La sleeve est irréversible. Elle consiste à faire une ablation d’une grande partie de l’estomac afin de former un tube qui permet de ralentir le passage des aliments.

Est-il vrai que la gastroplastie et bypass ?

L’anneau gastrique est posé en haut de l’estomac. Il le répartit en deux poches ce qui lui donne la forme d’un sablier. Lorsque vous mangez, la nourriture descend dans la poche supérieure. Cette poche se dilate ce qui crée une sensation de satiété. La chirurgie du bypass gastrique réduit la taille de l’estomac et crée un court-circuit pour que les aliments se dirigent directement vers l’intestin grêle.